Français

Feliks Tych (1929-2015)

N'ayant pas, comme certains de ses collègues historiens engagés, écrit d'autobiographie, Feliks Tych racontait néanmoins volontiers ces dernières années des épisodes de sa vie. Il fut, par exemple, un « enfant caché », un destin qui paraît plutôt singulier dans une Pologne où on connaît mieux le sort des enfants des ghettos ou des camps d'extermination. Il était moins disert sur son beau-père, le père de sa femme Lucyna, dirigeant communiste juif réfugié à Moscou, ayant échappé, semble-t-il, à l'élimination du Parti communiste polonais en URSS. Cette épuration allait être pour lui un objet de recherche quand il entreprit la rédaction d'un dictionnaire biographique du mouvement ouvrier polonais, thème sur lequel il est intervenu à de nombreuses reprises, y compris dans le cadre du « Maitron » international.

Dans une Pologne moins fermée que d'autres pays de l'est aux courants historiographiques internationaux, même dans le domaine de l'histoire du mouvement ouvrier, il put mettre à profit des interrogations plus fécondes. La Pologne accordait aussi plus généreusement des autorisations à voyager. C'est ainsi qu'il vint effectuer des recherches à Paris, au début des années 1960 me semble-t-il et il aimait à raconter malicieusement qu'il logeait alors chez celui qui allait devenir un glacier vedette, Bertillon.

Plus imprégnée des pratiques historiographiques des pays de l'est fut son activité incessante de publications de documents – en polonais mais aussi en russe, en allemand ou en français. Mais surtout, il s'est plus particulièrement intéressé à une personnalité qui n'avait pas nécessairement bonne presse en Pologne, Rosa Luxemburg, intérêt qui allait faire de lui le meilleur connaisseur mondial de son œuvre et de sa pensée. Mais là, il savait faire partager sa passion et guidait les biographes et autres « luxemburgologues » sur les lieux qu'elle avait fréquentés. A ma connaissance, c'est ce qu'il a fait avec J. P. Nettl et E. Ettinger : dans ce second cas, le résultat ne l'a pas nécessairement convaincu. Lorsqu'il organisa à Varsovie un des colloques de l'Association internationale Rosa Luxemburg, il nous fit visiter Zamosc, le lieu où elle est née. Mais son attention a porté aussi sur celui qui fut longtemps le compagnon de Rosa Luxemburg et partagea jusqu'au bout son activité militante dans les partis polonais, russe et allemand, Leo Jogiches dont il avait entrepris de rédiger la biographie, ouvrage qu'il n'a pas pu achever.

Avec la campagne antisémite de la fin des années 1960 en Pologne, il vit la liberté de mouvement et de recherche dont il avait bénéficié jusqu'alors passablement entravée, même s'il fut encore invité à de nombreuses reprises en Allemagne de l'ouest et à Berlin. Mais il ne put venir au colloque Rosa Luxemburg que nous avons organisé en 1983 à Paris, en butte aux chicanes d'un supérieur hiérarchique qui prenait ombrage de son rayonnement international.

Après la chute du régime soviétique, il prit la direction de l'Institut historique juif de Varsovie. Reprenant son bâton de pèlerin, il sillonna le monde à la recherche de financiers et de sponsors et réorienta la recherche historique de cet institut. Ainsi, joignant deux de ses centres d'intérêt, il convoqua en 1997 à Varsovie un colloque pour le centenaire du Bund, l'Union ouvrière juive de Pologne, Russie et Lituanie. Mais dès lors, ce furent ses ennuis de santé qui entravèrent sa liberté de mouvement. Ainsi, il ne put venir à l'inauguration de l'exposition des archives Ringelblum rassemblant les papiers du ghetto de Varsovie destinés à paraître également en français, exposition qui eut lieu au Mémorial de la Shoah à Paris. Il n'avait pris sa retraite définitive que récemment.

Il fut aussi un participant assidu au colloque international des historiens du mouvement ouvrier qui se tenait – et se tient sous un intitulé un peu modifié – chaque année en septembre à Linz en Autriche. Ce colloque avait eu à l'origine, il y a cinquante ans, pour intention de réunir les historiens de l'est et de l'ouest .

Feliks Tych fut un collègue et ami d'un commerce agréable, souvent souriant mais sachant aussi affirmer ses convictions. Il n'a pas eu la fin paisible qu'on aurait pu lui souhaiter.

Il est venu pour la dernière fois à Paris en octobre 2013, au dernier colloque Rosa Luxemburg en date.

                                        Claudie Weill

Événement passé:

Conférence Internationale sur Rosa Luxemburg

RL Kopf Paris3

Vous trouvez un premier rapport de conférence en anglais sur le site
http://transform-network.net/de/blog/blog-2013/news/detail/Blog/international-conference-on-rosa-luxemburg.html

Videos de tous les lectures et discussions:
http://www.lesfilmsdelan2.org/lesfilmsdelan2/Rosa_Luxemburg.html

Trois conférences en français - versions imprimées:
- Isabel Loureiro:
 http://www.humanite.fr/debats/elle-croit-fermement-que-ceux-d-en-bas-apprennent-551910
- Michael Löwy:
http://www.humanite.fr/debats/une-conquete-democratique-du-pouvoir-par-l-action-551911
- Philippe Corcuff:
http://www.humanite.fr/debats/il-faudrait-accepter-cette-contradiction-de-l-acti-551912

Paris, Sorbonne, 4 et 5 Octobre 2013

Vendredi 4 octobre: Université Sorbonne, amphithéâtre Lefebvre :
Entrée « rue Cujas », Escalier R, Galerie Jean-Baptiste Dumas
Samedi 5 octobre
(Changement de lieu !): Université Sorbonne, amphithéâtre Cauchy :
Entrée « rue Cujas », Escalier F, Galerie Richelieu

 



Les discussions de la conférence seront en français et en anglais avec traduction simultanée


« Les concepts de démocratie et de révolution chez Rosa Luxemburg »

Une des contributions les plus importantes de Rosa Luxemburg à la pensée marxiste moderne réside dans son refus de séparer les concepts de “démocratie” et de “révolution”. Elle développa cette approche dans a) sa critique des limites de la démocratie bourgeoise, b) sa conception de la lute révolutionnaire comme auto-émancipation démocratique des masses, c) sa vision du socialisme démocratique avec le système des conseils de travailleurs comme forme possible de “dictature du prolétariat” et d) sa ferme insistance – en discussion avec les révolutionnaires russes- sur l’importance des libertés démocratiques dans la transition vers le socialisme. Nous traiterons de la question de la démocratie dans ses écrits sur le marxisme, l’économie politique et la question nationale (autogestion et autonomie nationale comme solutions démocratiques). Ces questions restent pertinentes en ce début de XXIème siècle. L’objectif de la conférence ne sera pas seulement d’analyser les aspects historiques et les textes eux-mêmes, mais aussi la signification politique de ces questions à l’époque de la crise de la démocratie s’inscrivant dans la crise de la civilisation capitaliste.


PROGRAMME
Vous trouvez des résumés au site “Ankuendigungen” pour téléchargement .

   Vendredi 4 octobre
    Lieu: Sorbonne, amphithéâtre Lefebvre
Entrée « rue Cujas », Escalier R, Galerie Jean-Baptiste Dumas

15h – 17h30: Table ronde 1: Présentation des nouvelles éditions de l’œuvre de Rosa Luxemburg en allemand, anglais et français.
Jacqueline Bois (France), Peter Hudis (USA), Annelies Laschitza (Allemagne), Holger Politt (Allemagne/Pologne), Eric Sevault (France)

17h30-18h30:
réception informelle

18h30 – 21h: Ouverture de la conférence

18h30 – 19h: Introduction
Présidence:  Elisabeth Gauthier (France)
Discours de bienvenue: Narihiko Ito (Japon), Evelin Wittich (Allemagne)

19h – 21h: Table ronde 2 : Développement et aspects du concept de socialisme chez Rosa Luxemburg

- Rory Castle (Royaume-Uni): Rosa Luxemburg, Her Family and the Origins of her Revolutionary Outlook
- Isabel Loureiro (Brésil): Rosa Luxemburg, démocratie et révolution
- Mylene Gaulard (France): Rosa Luxemburg face aux possibilités de réformes démocratiques du capitalisme : Bernstein et Keynes
- Michael Löwy (France/Brésil): « Le coup de marteau de la révolution ». La critique de la démocratie bourgeoise chez Rosa Luxemburg
- Claudie Weill (France): Nation et démocratie

Samedi 5 octobre
 Lieu :
(Changement de lieu !): Université Sorbonne, amphithéâtre Cauchy :
Entrée « rue Cujas », Escalier F, Galerie Richelieu

10h – 12h15: Table ronde 3: Socialisme et démocratie
- Michael Brie (Allemagne): Socialism and Democracy. The critique of the bolshevists by Rosa Luxemburg reconsidered 
- Jean-Numa Ducange (France): Le socialisme français vu par Rosa Luxemburg
- Ottokar Luban (Allemagne): Creativity of the Proletariat as the Crucial Key Word for Rosa Luxemburg’s Concept of a Revolutionary Socialist Mass Movement
- Pablo Slavin (Argentine): Democracy and Revolution at work of Rosa Luxemburg,
- Feliks Tych (Pologne) : La perception de Rosa Luxemburg dans le milieu scientifique et le grand public polonais après 1989



12h15 – 14h: pause déjeuner

14h – 16h15: Table ronde 4: Démocratie bourgeoise, démocratie révolutionnaire
- Sobhanlal Datta Gupta (Inde): Evolution of Rosa Luxemburg's concept of Revolutionary Democracy in the light of her Gesammelte Briefe
- Michael Kraetke (Royaume-Uni/Allemagne): Rosa Luxemburg et la critique de la politique
- David Muhlmann (France): Le contenu de la « démocratie socialiste » chez Rosa Luxemburg 
- Ingo Schmidt (Canada/Allemagne) :‘The Accumulation of Capital’ – Economic Underpinnings of Rosa Luxemburg’s Democratic Socialism
- Jörg Wollenberg (Allemagne): Rosa Luxemburg and the “Freedom of Dissenters” - About the background and consequences of the "Complete Edition" of the "Russian Revolution” of Rosa Luxemburg in Paris 1939

16h15 – 16h45: pause café

16h45 – 19h: Table ronde 5: Rosa Luxemburg et d’autres
- Philippe Corcuff (France): Rosa Luxemburg, la radicalité et la démocratie : John Dewey et André Gorz comme vis-à-vis
- Frigga Haug (Allemagne): Attempt to follow Rosa Luxemburg’s footsteps in fighting for democracy from the base
- Alexey Gusev (Russie): Rosa Luxemburg and the problem of institutional foundations of socialist democracy in the history of Marxist thought 
- Ben Lewis (Royaume-Uni): “Is that our programme, Karl?” Luxemburg, democracy and the challenge of the German Revolution 
- Sandra Rein (Canada): Re-reading Rosa Luxemburg’s Theory and Practice as a feminist text


 

Conférence organisée et/ou soutenue par

      • Société Internationale Rosa Luxemburg
      • Université de Paris I Panthéon-La Sorbonne/Centre d’histoire des systèmes de pensée moderne (CHSPM)
      • Espaces Marx
      • Fondation Rosa Luxemburg
      • Fondation Gerda und Hermann Weber
      • Transform!Europe
      • Collectif Smolny
      • Revue internationale »Actuel Marx«
      • Revue critique »Contretemps«

 

BuiltWithNOF

Zum Anfang

[Internationale Rosa-Luxemburg-Gesellschaft] [Ankündigungen] [Geschichte] [Nachrufe] [Konferenzen] [Konferenzbände] [Weitere Publikationen] [English] [Espagnol] [Français] [links] [Archiv] [Impressum]

Paru actuellement:

Journal

Agone No. 59, 2016


Révolution et démocratie.

Actualité de Rosa Luxemburg


ISBN : 9782748902297, 20.00 € 

Coordination : Éric Sevault & Philippe Olivera

« Aujourd’hui, la démocratie est peut-être inutile, ou même gênante pour la bourgeoisie ; pour la classe ouvrière, elle est nécessaire, voire indispensable. Elle est nécessaire, parce qu’elle crée les formes politiques (auto-administration, droit de vote, etc.) qui serviront au prolétariat de tremplin et de soutien dans sa lutte pour la transformation révolutionnaire de la société bourgeoise. mais elle est aussi indispensable, parce que c’est seulement en luttant pour la démocratie et en exerçant ses droits que le prolétariat prendra conscience de ses intérêts de classe et de ses tâches historiques.» Rosa Luxemburg

Ce numéro de la revue Agone s’inscrit dans la continuité du travail entrepris par les éditions Agone et le collectif Smolny pour la publication des œuvres complètes de Rosa Luxemburg, dont quatre volumes sont déjà parus. Il reprend la plupart des interventions de la conférence organisée à Paris en octobre 2013 par la Société internationale Rosa Luxemburg.

Sommaire :
Alexeï Gusev: Rosa Luxemburg et la démocratie socialiste. Un jalon essentiel dans l’histoire de la pensée marxiste, 
Ottokar Luban: La spontanéité créative des masses selon Rosa Luxemburg,
Michael Löwy: “Le coup de marteau de la révolution” La critique de la démocratie bourgeoise chez Rosa Luxemburg,
Sobhanlal Data Gupta La démocratie révolutionnaire chez Rosa Luxemburg à la lumière de sa correspondance,
Claudie Weil: Les libertés contre les droits : nation et démocratie chez Rosa Luxemburg,
Ben Lewis: Rosa Luxemburg et la République,
David Muhlmann: Du contenu de la démocratie socialiste,
Isabel Loureiro: Une démocratie par l’expérience révolutionnaire. Lukacs, lecteur de Rosa Luxemburg,
Jörg Wollenberg: Rosa Luxemburg et la “liberté de ceux qui pensent autrement”. Le groupe Neuer Weg et l’édition de la Révolution russe à Paris en 1939, 
Frigga Haug: Sur les traces de Rosa Luxemburg, pour une démocratie par le bas.

La leçon des choses : Alfred Döblin et le naturalisme, Marie Hermann – L’esprit de l’époque naturaliste, Alfred Döblin

Projet de Collectif Smolny - Éditions Agone


OEuvres complètes der Rosa Luxemburg

voir: http://www.collectif-smolny.org/article.php3?id_article=1977
 


VOLUMES PARUS

 - Tome I : Introduction à l’économie politique, Préface de Louis Jnover
[Octobre 2009]

- Tome II : À l’école du socialisme Postface de Michael Kraetke
[Octobre 2012]

- Tome III : Le Socialisme en France ( 1898 - 1912) Préface de Jean-Numa Ducange )
[Octobre 2013

- Tome IV : La brochure de Junius, la guerre et l’lnternationale ( 1907 - 1916 )
[Octobre 2014]


VOLUMES EN PRÉPARATION

 - L’accumulation du capital [2016]

- La Pologne et la Question nationale [2017]

- Colonialisme, militarisme et impérialisme [2018]

 Correspondance complète

  • Premier Tome [2017] 

=============================================================

 

Publications nouvelles

- Paul Frölich: Autobiographie 1890-1921. Parcours d’un militant internationaliste Allemand: de la socialdémocratie au parti communiste, Übersetzung aus dem Deutschen ins Französische: Jacqueline Bois, editions "Science Marxiste", Paris 2012

- David Muhlmann: Réconcilier marxisme et démocratie, Paris 2010

- Claudie Weill:: Rosa Luxemburg. Ombre et lumière, Pantin 2009

- Critique Sociale (édition spéciale): Rosa Luxemburg, Paris 2011 [contact@critique-sociale.info]
 

Publications réçentes

- Jean-François Fayet: Karl Radek (1885 - 1939). Biographie politique, Bern etc. 2004, ISBN 3-906-770-31-1

- Alain Guillerm: Rosa Luxemburg. La rose rouge, Paris 2002.

- Claudie Weill: (Hg.): Rosa Luxembourg: Lettres à Sophie [Texte imprimé] : 1916-1918 trad. de l'allemand et annoté par Claudie Weill. Suivi de À la rencontre de Rosa Luxembourg / [par Claudie Weill], Paris 2002

 - Claudie Weill: (Hg.): Rosa Luxembourg: Sur la révolution [Texte imprimé] : écrits politiques, 1917-1918 / Rosa Luxemburg ; présentation et trad. de Claudie Weill, Paris 2002

Claudie Weill: (Hg.): Rosa Luxembourg: La question nationale et l'autonomie [Texte imprimé] / Rosa Luxemburg ; trad. et présenté par Claudie Weill ; avec la collab. de Bruno Drweski, Saint-Germain-du-Puy 2002

 

 - La website suivante vous donne beaucoup d’information à Rosa Luxemburg: textes et livres en français (une fois aussi en allemand):

Comprendre avec Rosa Luxemburg

Blog d'information et de réflexion

adresse: comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

mail: comprendreavecrosaluxemburg@no-log.org

 

 

Conférence passée

PARIS

Colloque Rosa Luxembourg samedi 5 mars 2011 à  Fabien

La fondation Gabriel Péri, Regards
et Approches Marxistes


vous invitent à  un colloque


"L'actualité des idées de Rosa Luxemburg, marxisme et démocratie"


Samedi 5 mars 2011
de 9 h à  18 h
Espace Niemeyer, 2, place du colonel Fabien, Paris 19e
,
Métro Colonel Fabien
Entrée libre

* * * * *

Tables-rondes

9h-11h : Rosa Luxemburg et la France, introduction de Jean-Numa Ducange

11h-13h : Rosa Luxemburg et 2e Internationale, introduction de Claudie Weill

14h-16h : Le KPD et les idées de Rosa Luxemburg, introduction de Bernhard Bayerlein

16h-18h : Actualité des idées de Rosa Luxemburg, introduction de David Muhlmann

 

===============================================================================================